Le Sino est fier de présenter l’exposition PAS TROP FRET, qui souligne les pratiques de Snok et Acek en identifiant leurs tendances créatives. S’étant fixé des paramètres étroits tels les couleurs ou le format afin de produire une exposition unie, ce qui transparaît dans les interstices de leurs oeuvres autrement semblables est en quelque sorte l’essence de leurs pratiques propres. Lorsque l’on peint à l’extérieur, les exigences des matériaux, du support et du temps mènent souvent les gens à faire des oeuvres qui se ressemblent. Il y a alors un certain niveau d’uniformité dont personne ne s’échappe. Ce qui distingue un artiste d’un autre, quoiqu’apparent à l’intérieur d’un milieu, ne semble souvent être qu’un caprice aux yeux du public général. Ce qu’une exposition comme PAS TROP FRET offre est la chance d’observer ces caprices d’artistes à l’état pur, où aucun nombre de contraintes ne peut les limiter à l’uniformité. Il est commun de peindre dehors entre amis avec des couleurs et des supports prédéterminés et les pairs sont habitués de voir quel type de différences émerge dans ce type de situation. Qu’arrive-t-il alors lorsque l’on prend cet exercice et l’amène avec soi au studio? C’est la question à laquelle répondent ces deux artistes dans cette exposition où la complicité et l’individualité façonnent chacune les oeuvres à leurs façons.